Perruches ondulées

 

L’opaline

Avec cette mutation nous avons une modification des pigments qui a pour effet de pâlir la couleur du corps et de couvrir les couvertures alaires de la même teinte que le corps alors, que ces couvertures possèdent la même couleur que le masque chez les sujets de couleur classique.

Ce qui est bien spécifique à ces variétés est le fait que le bord des couvertures sus-alaires est de la même couleur que le corps et non de la couleur du masque comme chez les normales. En effet les pigments foncés sont présent dans les cellules des barbes des plumes de l’aile de sorte la couleur du corps s’étend là où il devrait y avoir du jaune ou du blanc. Il faut constater que la zone de pigmentation des ailes est, en général, plus étroite que chez les normales et que la bordure colorée des plumes est plus large avec des variations importantes selon les endroits. Les plumes du corps des opalines sont plus claires grâce à un phénomène de dilution. 

C’est peut-être le stade intermédiaire vers la suppression totale des ondulations comme cela s’est fait chez certaines espèces d’oiseaux du continent australien. Le croupion par contre ne contient pas le pigment mélanique, il est de ce fait d’une couleur brillante.  Le duvet des jeunes opalines est blanc ce qui permet de les reconnaître très tôt, les jeunes mâles porteurs pour opaline ont un duvet gris.  Cette mutation est symbolisée sur le chromosome X par op.

 

La formule pour le mâle opaline vert clair est       

b+D+ Xop

b+D+ Xop

et celle de la femelle opaline vert clair

b+D+ Xop

b+D+ Y

 

 

Ci-après les accouplements que l’on peut réaliser afin d’obtenir des opalines

1. opaline x opaline = 100 % opaline, 50 % de mâles et 50 % de femelles.

    En formules: Xop/Xop x Xop/Y = 50% Xop/Xop et 50% Xop/Y

 

2. opaline x normale = 50% mâles normaux/opaline, 5O% femelles opalines

    En formules: Xop/Xop x Xop+/Y =  50% Xop+/Xop et 50% Xop/Y                                                                          

 

3. Normale/opaline x opaline =

    25% mâles normaux/opalines,

    25% mâles opalines

    25% femelles opalines,

    25% femelles normales

    En formules:

    Xop+/Xop x Xop/Y =

    25% Xop+/Xop et 25% Xop/Xop

    25% Xop/Y et 25% Xop+/Y

 

4. Normale x opaline =

    50% mâles normaux/opalines,

    50% femelles normales

    En formules:   

    Xop+/Xop+ x Xop/Y=

    50% Xop+/Xop et 50% Xop+/Y

 

5. Normale/opaline x normale =

    25% mâles normaux,

    25% mâles normaux/opaline

    25% femelles normales,

    25% femelles opalines

    En formules:

    Xop+/Xop x Xop+/Y=

    25% Xop+/Xop+ et 25% Xop+/Xop

    25% Xop+/Y et 25% Xop/Y

 

Les accouplements 1 et 3 sont à conseiller car ils donnent aussi bien des mâles que des femelles opalines. Par contre le dernier vous pouvez le laisser tomber aucun mâle ne montre de caractéristique opaline.

 

Nous pouvons combiner le facteur opaline avec n’importe quelle couleur.  En combinaison avec le facteur ino la caractéristique opaline est masquée. Dans certain pays la soi-disant opaline splendide est reprise permis les standards des perruches ondulées. Il s’agit d’une variété d’opaline avec toutes les caractéristiques de l’opaline normale mais le dessin des ailes est uniquement présent sur les bords de celles-ci formant ainsi une image en double V.  En Hollande cet oiseau est décrit comme une opaline ayant un mauvais dessin des plumes des ailes, comme pour dire une erreur de couleur. 

 

Aux Etats Unis il semble y avoir des opalines qui possèdent encore un dessin dans les ailes. Elles sont dénommées opalines brillantes. Personnellement je pense que la splendide comme la brillante font parties des multiples graduations du facteur opaline.  La variation des pigments sur le manteau et les couvertures des ailes vont dans cette direction ainsi que la façon d’hérédité, qui pour toutes les opalines est liée au sexe et à hérédité récessive par rapport à la forme sauvage. L’ordre dominant dans cette évolution du facteur opaline devrait aller de la couleur sauvage, l’opaline, l’opaline splendide, l’opaline brillante. L’avenir nous apprendra si ce jugement est juste.

 

Opaline série verte

 

Opaline vert clair

 

Masque: pur jaune très profond qui s’étend à l’arrière de la tête en se prolongeant dans le cou pour finir en une ligne à hauteur des épaules et ensuite la couleur du plumage.

 

Spots: six au total de couleur noire disposés comme exigé aux standards

 

Joues: traces violettes

 

Plumage général: écarlate vert gazon clair, inclus la zone de la trace en V du manteau, une répartition très uniforme de la couleur.

 

Dessin: une forme en V dans le manteau, le bord des couvertures sus alaires est de la même couleur que le corps et non de la couleur du masque comme chez les normales.

 

Rémiges: bleues noires avec un reflet vert, interrompues au milieu par une trace plus jaune d’environ 2 cm qui s’étend sur toute la largeur.

 

Queue: les plumes secondaires ont la base jaune avec un reflet noir pour se terminer en bleu noir, l’extrémité se termine par une trace étroite écaillée jaune. Les primaires sont bleues noires, le coeur de la plume peut avoir une teinte plus légère en accord avec la couleur générale du corps, mais en aucun cas plus légère que celle-ci.

 

Yeux: noirs avec les iris blancs.

 

Pattes: grises bleues, les ongles varient du gris à la couleur corne foncée, des ongles panachés sont considérés comme une faute.

 

Narines: bleues chez les mâles, varient du gris au brun foncé.

 

Bec: couleur corne, parfois teinté de vert olive léger

 

 

Indications pour l’élevage

Le meilleur accouplement pour élever les opalines vertes claires est opaline verte claire  x opaline verte claire, une alternative est opaline verte claire/ bleue x opaline verte claire, ou l’inverse.

Evitez le croisement de facteurs qui ne sont pas indispensable pour l’élevage de cette opaline.

La série normale n’est pas nécessaire pour cet élevage car il y a assez d’opalines de très bonne qualité.  Il n’y a pas de danger à élever des opalines de qualité en les croisant entre eux pendant une paire d’années, à condition que l’on applique strictement les sélections programmées.  En vue d’obtenir un outcross nécessaire on peut utiliser un mâle normal/opaline.  Constituez vos couples d’élevages en vue d’obtenir le plus grand nombre de jeunes à plumage type médian, l’important c’est que vous sélectionnez sévèrement la qualité du dessin de l’ondulation.  Celui-ci doit être bien marqué et bien ressortir sur la teinte de fond de la couverture alaire.

 

Opaline vert foncée

 

Analogue à la verte claire sauf:

Couleur de base du plumage: vert laurier bien uniforme

Dessin: vert laurier pour la teinte de fond des traces noires des ailes

Rémiges: la pigmentation de celles-ci est plus foncée suite au facteur foncé présent

Queue: les plumes sont plus foncées

 

 

Instructions pour l’élevage:

Accouplements conseillés:

- opaline verte foncée x opaline verte foncée

- opaline verte foncée x opaline verte olive ou l’inverse

- opaline verte foncée x opaline cobalt ou l’inverse

- opaline verte foncée x opaline mauve ou l’inverse

N’utilisez pas d’oiseaux dont le plumage est tacheté, veillez aussi à éliminer les oiseaux dont les extrémités des barbes des plumes sont incolores. Voyez aussi les instructions concernant les opalines vert clair.

 

Opaline verte olive

Analogue à l’opaline verte claire sauf:

Couleur de base du plumage: verte olive bien uniforme

Dessin: la couleur de fond des traces noires des ailes est verte olive

Rémiges: la partie pigmentée de celles-ci est plus foncée

Queue: les plumes sont plus foncées

 

Indications pour l’élevage:

De bons accouplements sont:

- opaline verte foncée x opaline verte foncée

- opaline verte foncée x opaline verte olive ou l’inverse

- opaline verte olive x opaline cobalt ou l’inverse

- opaline verte foncée x opaline mauve ou l’inverse

Mêmes remarques que pour l’opaline vert foncée  

 

 

Opaline gris vert

Analogue à l’opaline verte claire sauf :

Taches des joues: grise

Couleur de base du plumage : variant du gris vert léger à reflet moutarde au gris foncé bien uniforme

Dessin: la couleur de fond des traces noires des ailes est identique à la couleur de base

Rémiges: noires avec une bande d’environ 2 cm de large de teinte jaunâtre qui traverse toute la largeur des ailes

Queue: les plumes secondaires sont d’un jaune profond à la base avec un reflet noir se terminant en jaune.  Les primaires sont noirs, le coeur des plumes peut avoir une teinte plus éclaircie en accord avec la teinte de base mais pas plus claire.

 

Indications pour l’élevage:

Le meilleur accouplement est : opaline grise verte x opaline grise verte.

Si les jeunes présentent un plumage trop gris dans le bas agissez comme indiqué à l’opaline verte grise claire. Après essayez d’introduire les facteurs foncés en vue d’obtenir le double facteur gris Australien. L’opaline gris vert foncée est aussi reconnue, mais est plus difficile à obtenir.  Pour cela il faut introduire les facteurs foncés.  Voyez aussi les remarques de l’opaline vert clair. 

 

 

Texte: H.W.J. van der Linden