PERRUCHES ONDULÉES - LUTINO

 

La mutation lutino a toujours fortement apostrophé l'amateur de perruches ondulées. La teinte "beurre" profonde d'un bon spécimen peut rivaliser sur le plan de la profondeur de la couleur avec les meilleurs canaris intensifs.  C'est pourquoi avec raison le standard demande une couleur de fond la plus profonde possible sans aucun dépôt de vert!

 

 Exigences

Le masque de la perruche ondulée lutino doit être d'un jaune identique à celui du corps de l'animal. Les spots sont absents, les taches des joues sont blanc argenté. La couleur générale du corps est jaune pur d'une nuance la plus profonde possible. Tout dépôt vert ou dessin quel qu'il soit est interdit. Les rémiges sont jaunes du même ton pratiquement que la couleur du corps ou elles sont blanches. Les rectrices secondaires ont aussi la même couleur que le corps ou alors les rectrices primaires et secondaires sont blanches.

 

Les yeux de la perruche ondulée lutino sont rouge vif et l'iris est blanc. Les pattes ont une teinte chair; les ongles sont de couleur corne sans aucune pigmentation. La cire du bec est rose, chez le mâle elle a un dépôt bleuâtre, chez la femelle cette cire varie du gris au brun. Le bec est corne sans aucun pigment.

 

Conseils d'élevage

Deux variétés sont acceptées chez la perruche ondulée lutinos, ce sont:

- La lutino originelle dotée de rectrices et de rémiges blanches,

- La variété aux rectrices et rémiges teintées de jaune.

 

Le point de départ dans l'élevage de la perruche ondulée lutino réside dans la possession de reproducteurs dotés d'un capital maximum de psittacine et de la moindre quantité de mélanine possible. Les oiseaux bien jaunes sont pour cette raison à préférer en temps que reproducteurs aux oiseaux verts normaux.

 

Forme originelle

Pour l'élevage de la forme lutino originelle, voici les combinaisons qui offrent le plus de possibilités:

- lutino x dilué D-vert (vert foncé);

- lutino x dilué DD-vert (vert olive);  

- lutino x dilué D-vert (vert foncé) opaline;

- lutino x dilué DD-vert (vert olive) opaline;

- lutino x D-vert (vert foncé);

- lutino x DD-vert (vert olive);

- lutino x D-vert (vert foncé) opaline;

- lutino x DD-vert (vert olive) opaline.

 

Les jeunes mâles naissant de ces combinaisons sont porteurs lutino et les jeunes femelles sont lutino.  Dans les années qui suivent, les meilleurs mâles porteurs dotés d'un facteur foncé pourront être accouplés aux meilleures femelles lutino.

 

Marier lutino x lutino n'est pas une vraie réussite dans la plupart des cas!  Les jeunes qui sortent de cette union sont rarement meilleurs que leurs parents.  Ce n'est que lorsque l'éleveur possède un stam de bonne qualité et bien établi que cela peut se couronner de succès.  Certains amateurs utilisent du gris vert comme partenaire pour leurs lutinos. Je le déconseille fortement. Le facteur australien gris vert a une influence très néfaste sur la couleur jaune, la rendant trop terne.

 

Le facteur cinnamon est aussi à éviter.  Un oiseau lutino disposant aussi du facteur cinnamon montre trop souvent un dessin brunâtre. Cela est aussi valable pour les mâles lutino porteurs "lacewing". Il est donc fortement déconseillé d'implémenter ce facteur dans une lignée lutino. Ne jamais employer non plus d'oiseaux avec les facteurs "masque jaune". Ils réduisent la psittacine jaune dans le plumage et il faut savoir que l'une des exigences majeures pour un bon lutino est la possession d'un capital maximal de psittacine.

 

L'emploi d'oiseaux opaline n'est par contre pas à proscrire.  Les "flecky headed" ne sont pas souhaitables dans l'élevage d'oiseaux normaux mais ils peuvent être utilisés dans l'élevage d'inos avec d'excellents résultats.

 

Il faut composer les couples d'élevage de façon à ce qu'apparaisse un maximum de plumes de type medium dans la descendance.  Un dernier mot: aussi longtemps que vos lutinos trahissent un dépôt vert, vous pouvez estimer que le facteur ino n'a pas un effet maximum.  Il est donc recommandé d'introduire à chaque fois un ou deux facteurs sombres.  Bien que ces derniers n'aient pas d'influence sur la profondeur de couleur du lutino; ils en ont tout de même sur le voile vert le rendant moins dérangeant car il devient plus discret.

 

Coloration

Pour l'élevage de lutinos avec les ailes et la queue colorées, il nous faut introduire le facteur panaché australien. Le facteur du même genre hollandais marche aussi mais compte tenu des caractéristiques physiques exigées des reproducteurs, le résultat est plutôt décevant.  L'oiseau panaché à utiliser doit répondre au standard sur le plan du dessin. Ma préférence va par contre au panaché australien doté de très peu de pigmentation. Il faut toutefois faire une sélection sévère sur la profondeur de couleur des ailes et de la queue.

 

Accouplements offrant une bonne perspective:

- panaché australien dilué D-vert (vert foncé) x lutino;

- panaché australien dilué DD-vert (vert olive) x lutino;

- panaché australien D-vert (vert foncé) x lutino;

- panaché australien DD-vert (vert olive) x lutino.

 

Bien que le chemin emprunté soit plus long, j'ai opté en connaissance de cause pour l'accouplement d'un mâle panaché australien avec une femelle lutinos. La qualité générale des mâles panachés australiens est meilleure que celle des femelles.  Si nous partons du constat que les mâles reproducteurs sont des panachés australiens à un seul facteur, nous allons obtenir des mâles panachés australiens ainsi que des mâles et des femelles normaux des combinaisons ci-dessus.  Tous les mâles seront porteurs lutino.

La seconde année nous apparierons mâle panaché australien D-vert ou DD-vert/lutino x femelle lutino. Nous pourrons espérer obtenir un certain quota de mâles et de femelles lutino.

 

Les lutinos masquant le facteur panaché australien sont reconnaissables aux ailes et à la queue bien colorées. 

Bonne chance!

 

Texte: H.W.J. van der Linden