Aratingas (7)

PERRUCHE DE PETZ

Aratinga canicularis

Description

Taille: 24 cm

Mâle et femelle: La tête est ornée d'une bande frontale relativement large qui de chaque côté continue vers la région entre les yeux et les oreilles. Accolée a cela, un champ de plumes de couleur bleu mat qui continue jusqu'au sommet et qui ensuite vire vers la couleur générale du corps.

La couleur générale du corps est verte, l'arrière de la tête, le cou, le manteau la couverture alaire, le dos, le croupion et la couverture supérieure de la queue sont de couleur vert gazon foncé. La région entre les yeux et les oreilles, les joues, le jabot et le dessus de la poitrine sont de couleur olive, brun terne. Le dessous de la poitrine, le ventre, flancs, cuisses, la région anale et la couverture intérieure de la queue sont verdâtres, jaune. La séparation de couleur qui se

trouve en travers du milieu de la poitrine est plutôt aigue. Les étendards des grandes rémiges sont verts avec la fin qui vire au bleu. Les étendards des rémiges secondaires sont d’un bleu, bleuet profond. Les grandes plumes supérieures de la queue sont de couleur vert gazon foncé, les inférieures sont d'un olive jaune terne.

Le bec est de couleur corne, l'iris de l'œil jaune et la partie nue autour de l'œil est jaune, blanc.

Les pattes sont brunes, grises et les ongles gris foncé.

Sous-espèces

A .c. canicularis (Linnaeus 1758)

Répartition: Du sud-ouest du Mexique à l'ouest du Costa Rica

Nom et caractéristiques: voir la forme nominale

A. c. clarae Moore 1937 - Perruche de Petz de l'ouest du Mexique ou Perruche de Petz Sinaloa
Répartition: Mexique ouest central et sud ouest

Caractéristiques: taille 24 cm. Il ressemble à A .c. canicularis mais la
bande frontale est moins large et n'arrive pas au cercle nu autour de l'œil. Le bleu sur la partie antérieure du sommet va de la partie antérieure de l'œil jusqu'a les lores. La couleur générale du plumage est verte. Le jabot et la partie supérieure de la poitrine est vert olive terne. Le dessous de la poitrine, le ventre, les flancs, les cuisses, la région anale et la couverture de plumes du dessous de la queue sont plus verts et moins teintés de jaune. Il y a une tache noirâtre de chaque côté de la mandibule inférieure

A. c. eburnirostrum (Lesson 1842) - Perruche de Petz du sud du Mexique

Répartition: Sud-ouest du Mexique

Caractéristiques: taille: 24 cm. Il ressemble à la forme nominale mais le dessous du corps est plus vert, moins teinté de jaune. La bande frontale orange est moins large. Ils ont une tache brune, grise de chaque côté de la mandibule inférieure.

Biotope

Les plaines le long des cours d'eau et des orées des forêts, les forêts
buissons, les plaines d'herbes ouvertes et semi ouvertes avec des buissons arbres dispersés, aussi en forêts de feuillus, mais toujours à proximité de l'eau.
Les oiseaux se retrouvent aussi, a certains endroits, dans les montagnes à mi-hauteur jusqu'a 1.200 m, rarement plus haut.

Statut de la population sauvage

Ce sont des oiseaux qui se retrouvent en grands nombres.

Comportement dans la nature

On les retrouve généralement en petits groupes jusqu'a 30 oiseaux, après la saison de reproduction, parfois en plus grands nombres jusqu'a plusieurs centaines d'oiseaux. Ces oiseaux ne nichent que dans les nids des termites des arbres. Dans ces termitières ils creusent un tunnel d'environ 30 cm de long qui va vers le haut et à la fin de ce tunnel la chambre d'élevage est creusée. Ils se nourrissent de différents fruits, surtout de figues, mangues, graines, noix, baies, fleurs, insectes et leurs larves. On les retrouve aussi dans des régions d'agriculture et de plantations.

Information générale

Ces oiseaux ne se retrouvent qu'en petit nombres chez les éleveurs. Le A. c. canicularis a été le moins importé et le A. c. eburnirostrum le plus. De ces deux sous espèces il y a des informations connues de reproduction mais pas de A. c. clarae. La raison est probablement que toutes les sous-espèces sont présentées comme perruches de Petz et ainsi l'on croit que l'on est en possession de la forme nominale.

Le premier résultat de reproduction avec A. c. canicularis date de 1932 en Allemagne est avec A. c. eburnirostrum en 1937 aux USA.

Au niveau apparence, la perruche de Petz montre beaucoup de ressemblance avec la perruche a front d'or (Aratinga aurea) et est souvent confondue. La différence est pourtant directement visible lorsque l'on regarde le bec : la perruche de Petz a un bec couleur corne alors que la perruche à front d'or a un bec noir.

La perruche de Petz convient pour vivre en solitaire dans une grande cage d'appartement mais doit alors être née en captivité.

 

Dispositions légales

La perruche de Petz est considérée comme vulnérable par la Convention de Washington et apparaît à l'annexe II de la Cites.

Comportement

Ce sont des oiseaux de volière agréables et solides avec un caractère calme. Une fois qu'ils sont habitués à leur volière, leur timidité initiale disparaît et à ce moment la, ils font moins entendre leur voix criarde et le niveau de bruit peut alors être considéré comme légèrement dérangeant.

Logement et soins

Les mesures minimum de la volière sont de (L x l x h) 2,5 x l x 2 m avec accolé un petit abri de nuit de minimum (L x l x h) 1,5 x l x 2 m dans lequel la température peut rester positive pendant les mois d'hiver. Il faut régler les minuteries de telle manière que les oiseaux ont un minimum de 12 heures de lumière. Bien que dans la nature les oiseaux creusent un trou dans la paroi d'une termitière, un nid bûche naturel avec de grosses parois est généralement bien accepté et un nid de construction propre en règle générale aussi.
Dimensions du nichoir : 35 cm de haut, 20 à 22 cm de diamètre et trou d'entrée de 6 à 7 cm. Cela peut cependant, parfois prendre des années avant que le nid ne soit accepté. Un tronc de saule à moitié pourri avec des trous peut parfois venir à la rescousse. Dans celui-ci, les oiseaux (principalement le mâle) peuvent faire eux-mêmes une chambre de reproduction. De même, un nichoir enveloppe de terre glaise, de telle manière que cela ressemble plus à une
termitière peut aussi être essayé. Vous êtes déjà gagnant lorsque les oiseaux acceptent le nid pour aller y dormir. Il vaut mieux placer le nichoir dans l'abri de nuit, un peu en dehors de la vue de telle manière que les oiseaux s'y sentent à l'abri.

Il faut leur fournir régulièrement des branches fraîches pour qu'ils puissent les ronger, par exemple des branches de saule ou des branches d'arbres fruitiers non aspergés. Journellement, il faut leur fournir de l'eau fraîche de baignade bien qu'ils n'aillent pas l'utiliser beaucoup.

Nourriture

Comme nourriture de base, ces oiseaux reçoivent un mélange de graines pour grandes perruches avec un pourcentage en graines de tournesol pas très élevé (maximum 10-15%). Il est préférable que les plus grandes graines leur soient fournies de façon germée. A côté de cela, il faut leur fournir une bonne pâtée à l' œuf rationné) éventuellement améliorée d'un peu de pâtée universelle dans laquelle il y a des insectes séchés ou des chrysalides de fourmis. Il faut rendre le tout humide avec des graines germées ou des graines bouillies. En plus chaque jour, un peu de fruits sous la forme d'un morceau de pomme ou d'orange et si vous pouvez vous en procurer, de la mangue et des figues. De même différents légumes comme de la carotte, mouron, endive, chicon ou chou frisé est bien accepté. Vous pouvez aussi donner régulièrement un demi épi  maïs mi-mûr de même que différentes graines de mauvaises herbes et des épis
mi-mûrs
d'avoine et de froment qu'ils apprécient. Chaque jour vous pouvez leur présenter deux ou trois vers de farine, par oiseau, et quelques crevettes séchés sont aussi non négligées. Ne pensez pas trop vite que vos oiseaux n'aiment pas cela. Les aratingas sont surtout connus pour leur conservatisme au niveau de l'acceptation de nourriture inconnue. Parfois, il faut leur présenter quelque chose de nouveau pendant des semaines avant qu'ils ne le mangent.
Il faut veiller à de l'eau fraîche chaque jour. Des silex pour l'estomac, du grit et un bloc de minéraux doivent toujours être à leur disposition.

Pendant la période de reproduction, il faut leur présenter la même nourriture que celle reprise ci-dessus mais la pâtée à l'œuf doit être donnée non limitée cela veut dire autant que les oiseaux veulent en manger. Lorsqu'il y a des jeunes, mélangez quelques chrysalides de fourmis dans la pâtée et augmentez progressivement la quantité de vers de farine.

Elevage

Des résultats de reproductions ne sont atteints qu'accidentellement avec ces perruches, ceci conformément avec la rareté de cette espèce. Les perruches de Petz que l'on veut faire reproduire doivent avoir au moins deux ans. Il n'est possible d'être certain du sexe des oiseaux qu'après sexage par ADN ou endoscopie.

La saison de reproduction de ces oiseaux commence au printemps et les œufs sont pondus tous les deux jours. Une ponte varie de 3 à 4 œufs, un seul cas (connu de 6 œufs. La femelle couve seule pendant 23 jours. Une fois que les premières hampes font leur apparition, les jeunes doivent être bagués : diamètre 5,4 mm. Ils restent au nid environ 7 semaines.
Lorsque les jeunes quittent le nid, ils sont totalement plumés mais nettement plus mat de couleur que les parents, la bande frontale orange est plus fine et l'iris de l'œil est de couleur brune. Les perruches de Petz qui viennent de quitter le nid sont très peureux, tenez-en bien compte afin de ne pas avoir d'accidents.  Une semaine après leur envol, ils mangent déjà de manière indépendante et au bout de 3 semaines ils sont totalement indépendants.
Il y a des mentions de 2 couvées par an.

Mutations: il n’y en a pas.

Texte : H.W.J. van der Linden