Les Aratingas (5)

 

Perruche des cactus

Aratinga cactorum (Kuhl 1820)

 

Description

Taille: 25 cm.

Mâle et femelle: Le front, le devant et l'arrière du crâne sont de couleur brun mat qui donne l'impression d'être écaillé à cause de plumes légèrement liserées. Les lores, les joues et les côtés du cou sont brun
pâle. La partie de l'oreille est de couleur vert gazon.
La couleur générale du corps est verte. Le cou, le manteau, la couverture alaire, le dos, le croupion et la partie supérieure de la queue sont de couleur vert gazon foncé.
Le poitrail et le dessus de la poitrine sont brun clair. Le dessous de la poitrine et le ventre sont de couleur orange jaune terne. La séparation des couleurs se trouve environ à la hauteur de la troisième partie de l'aile (pouce) et est bien délimitée
Les cuisses, les flancs et la région anale et les couvertures sous caudales sont vert- jaunâtre. Le dessus des grandes plumes de la queue est de couleur vert gazon foncé avec les pointes de la queue de couleur bleu. Le dessous des grandes plumes de la queue est de couleur olive jaune sale. Le bec est de couleur corne. L'iris de l'oeil est de couleur orange, la partie nue autour de l'oeil est blanchâtre. Les pattes sont gris brun, les ongles gris foncé.

 

Sous-espèces

A. c. cactorum (Kuhl 1820)

Répartition: Nord-est du Brésil

Nom et caractéristiques: voir forme nominale ci-dessus

 

A. c. caixana (Spix 1824)
Perruche des cactus pâle

Répartition: Nord-est du Brésil au nord du territoire de A. c. cactorum
Caractéristiques : Taille:
25 cm. Il ressemble au A. c. cactorum mais les
zones  vertes du plumage sont d’une teinte plus pâle. La couleur du poitrail et le dessus de la  poitrine virent plus vers l’olive brun mat. Le dessous de la poitrine et le ventre sont d'un jaune terne avec un reflet orange.

 

Biotope

Des paysages secs avec des arbustes et petits arbres, des buissons à épines et des plantes grasses, surtout des cactus en alternance avec des bois. Egalement des forêts ouvertes et des savanes.

 

Statut de la population sauvage

Ce sont des oiseaux qui se rencontrent en grand nombre.

 

Comportement dans la nature

On connaît peu de choses sur leur mode de vie dans la nature. Ils vivent par couples ou en petits groupes. Pendant la période de reproduction uniquement par couples. Leur nourriture est composée de diverses graines, baies, fruits surtout ceux des cactus, noix et probablement aussi des fleurs.

 

Information générale

Actuellement ce sont des oiseaux qui sont rares en captivité. Du fait que
l'importation depuis le Brésil est arrêtée depuis quelques années, les amateurs devront faire leurs affaires avec les oiseaux provenant de la captivité et du propre élevage.

La sous-espèce A. c. caixana n'est probablement pas présente dans les
collections en Europe. Le premier résultat de reproduction avec la forme
nominale a eu lieu en France en 1883. Cet oiseau convient aussi pour être détenu dans une grande cage d'agrément en solitaire, mais il doit alors être né en captivité.

 

Dispositions légales

La perruche à tête bleue est considérée comme vulnérable par la Convention de Washington et apparaît à l'annexe II de la Cites.

 

Comportement

Ce sont des oiseaux solides mais qui sont sensibles au froid, ils sont alors perchés en boule. Au début ce sont des oiseaux un peu farouches mais qui s'habituent peu à peu à leur soigneur, jusqu'a ce qu'après un moment on puisse les approcher à un demi-mètre. En période de repos ce sont des oiseaux qui supportent une présence, par contre en période de reproduction c'est tout le contraire. Ce sont des grimpeurs habiles qui lorsque c'est possible se rendent vers leur but en grimpant et au moindre cas en y volant. Ce sont des oiseaux qui ne sont pas spécialement bruyants et en tous les cas pas dérangeants pour
leur environnement. Ce sont des oiseaux assez rongeurs mais cela dépend d'un individu à l’autre. Certains rongent plus que d'autres. Ils dorment dans le nichoir et aiment à se baigner.

 

Logement et soins

II est préférable de les loger par couples et dans des volières en métal avec un abri de nuit adjacent ayant une superficie au sol de l m2 où là, la température pendant la période froide peut être montée à au moins 5° C. La mesure minimale de la volière: (largeur x longueur x hauteur) 2 x l x 2 m. Le nichoir qui sert également d'endroit pour dormir doit être fixé dans l'abri de nuit. Comme nichoir, la préférence est donnée à un nichoir naturel avec de grosses parois mais un nichoir boite est aussi facilement accepté. Les dimensions du nichoir sont 35 cm de haut, diamètre 20 à 22 cm, diamètre du trou d'entrée 6 à 7 cm. Il faut
agencer les volières intérieures de telle manière qu'ils ne puissent pas voir leurs voisins. Entre les volières extérieures il faut placer du double treillis avec un espace de
3 cm entre les treillis. Pendant les mois d'hiver il faut veiller à leur donner au moins 12 heures de lumière.

Des branches fraîches doivent être fournies pour assouvir leur envie de ronger, par exemple des branches de saule et de bouleau ou des branches d'arbres fruitiers non aspergés. Il faut aussi leur donner de l'eau fraîche chaque jour pour qu'ils puissent se baigner.

 

Nourriture

Un mélange de graines pour grandes perruches auquel on rajoute des graines de tournesol (jusqu'à 10 à 15 %), du chanvre, de l’alpiste et diverses espèces de millet. Il est éventuellement possible d'améliorer le mélange avec une petite quantité de graines disponibles dans le commerce formant un mélange pour oiseaux de chant sauvages. Il est préférable de leur présenter les plus grandes graines sous formes germées. A côté de cela différentes sortes de légumes et fruits mais surtout de la carotte, pomme, des légumes feuilles mais
aussi des graines sauvages comme le renouée persicaire, mouron, renouée des oiseaux, oseille, léontodon de même que du maïs mi-mûr et des épis mi-mûr de différentes espèces d'herbes, avoine et orge.

Chaque jour il faut donner de la pâtée à l'oeuf rationnée à laquelle on rajoute un peu de nourriture pour insectivore dans laquelle il y a des insectes séchés. Donnez-leur aussi de temps en temps quelques vers de farine, deux à trois par oiseau est suffisent.

Chaque jour nous veillons à de l'eau de boisson fraîche. Des cailloux pour l'estomac, du grit et un bloc de minéraux doivent toujours être à leur disposition.

En période de reproduction il faut en principe leur fournir la même
alimentation mais avec de la pâtée à l'œuf en quantité illimitée c.à.d. autant que les oiseaux en mangent. Ce que les oiseaux aiment aussi c'est du vieux pain trempé dans du lait et du riz bouilli. Lorsqu'il y a des petits il faut rajouter chaque jour un peu d'oeufs frais de fourmis dans la pâtée et augmenter progressivement la quantité de vers de farine suivant le nombre de jeunes.

 

Elevage

II y a différents résultats d'élevage connus avec la perruche des cactus, bien que l'élevage soit en rapport avec la rareté de l'espèce. Pour l'élevage, ces oiseaux doivent au moins être âgés de 2 ans. Chez certaines femelles, la couleur de la poitrine est un peu plus teintée mat que celle du mâle, mais on ne peut être certain du sexe des oiseaux que si le vétérinaire effectue une endoscopie.
La saison de reproduction de ces oiseaux commence tard, en général en mai, juin et ce n'est pas rare que la femelle ne ponde qu'en juillet. Un oeuf est pondu tous les deux jours. La ponte est constituée de 4 à 6 oeufs et la femelle couve seule. Le temps de couvaison est de 23 jours. Lorsque les premières plumes apparaissent, les poussins doivent être bagués à l'aide de bagues d'un diamètre de 5,4 – 6,0 mm.  Ils restent au nid pendant environ 7 semaines. Lorsque les petits quittent le nid ils sont complètement plumés mais ont une couleur plus claire que les parents. La couleur du ventre est vert jaunâtre.

Les jeunes oiseaux sont indépendants après environ 3 semaines. Il n'y a qu'une ponte par an, mais si des œufs non fécondés sont enlevés rapidement, en général la femelle fait une seconde ponte.

 

Mutations

II existe un mutant jaune de la perruche des cactus; l’hérédité est inconnue.

 

Texte: H.W.J. van der Linden