Les Aratingas (4)

 

Perruche à front d’or

Aratinga aurea (Gmelin 1788)

 

Description

Taille: 26 cm

Mâle et femelle: la petite cape orange sur le front prend toute la largeur de la base du bec et part en forme de pointe vers le milieu de la couronne pour rejoindre une large zone de transition, terne plutôt bleue qui se poursuit vers l’arrière et jusqu’au cou dans une couleur vert gazon foncée.
La couleur générale du corps est vert, le manteau, couverture alaire et la couverture du dessus de la queue sont de couleur vert gazon foncée. Les joues, la gorge et la poitrine sont vert olive clair avec une petite teinte bleu gris. Le dessous de la poitrine, le ventre, les flancs, les cuisses et la région anale sont de couleur jaune verdâtre. La limite de couleur qui se trouve transversalement au milieu de la poitrine est assez nette. Les sept rémiges extérieures sont d'une couleur bleue « bleuet» profond. Les autres grandes rémiges et la couverture alaire primaire sont vertes en virant vers les extrémités vers le bleu foncé. Le dessus des grandes plumes de la queue est de couleur vert gazon foncé avec aux extrémités un reflet bleuté. Le dessous des plumes de la queue est jaune olive à l'exception des plumes allongées primaires qui sont du côté inférieur gris foncé. Les yeux sont bruns foncés avec l'iris orange jaune. L'oeil est entouré d'un cercle composé de petites plumes de couleur orange et à l'intérieur de celui-ci un bord très mince, à peine visible de peau nue directement a côté de l'oeil. Le bec est gris noir, les pattes sont grises et les ongles sont gris noir.

 

Sous-espèces

A. a. aurea (Gmelin 1788)

Répartition: dans les provinces Brésiliennes Amazonas, Mato Grosso et Sao Paulo, au sud-est du Pérou, l'est de la Bolivie et nord de l'Argentine.

Nom et caractéristiques: voir forme nominale.

 

A. a. major Cherie & Reichenberger 1923 - Grande perruche à front d'or.

Répartition: le nord du Paraguay.

Caractéristique: taille 30 cm.  Il ressemble à  A. a. aurea mais est nettement plus grand.

La validité de cette sous-espèce est discutée

 

Biotope

Paysages ouverts, steppes sèches et mi-sèches et savanes où poussent des arbres, buissons et cactus. Territoires avec broussailles, territoires frontaliers de forets d'arbres à feuilles, aussi dans des régions habitées, territoires agricoles, parcs et jardins.

 

Statut de la population sauvage

C'est un oiseau qui est présent en grand nombre

 

Comportement dans la nature

Ils vivent en couples ou en petits groupes mais aussi en vols de 20 à 50 oiseaux. A certains endroits, des groupes ont une vie nomade. Pendant la saison de reproduction les couples s'isolent. Leur nourriture est composée de différentes graines, noix, baies, fruits, insectes et leurs larves. Ils occasionnent souvent des dégâts dans les régions agricoles. Ils nichent dans des trous d'arbres et de branches mais aussi dans les nids des termites des arbres.

 

Informations générales

C'est l'espèce d'Aratingas qui est la plus détenue et élevée en captivité, même par les éleveurs non spécialisés en Aratingas. Les oiseaux élevés en captivité sont régulièrement proposés à la vente. Le premier résultat de reproduction avec A. a. aurea a eu lieu en Allemagne en 1880. Il est particulièrement bien conseillé pour les amateurs débutants. Il peut aussi être détenu en solitaire dans une grande cage à l'intérieur et devenir assez rapidement apprivoisé
même en étant déjà relativement âgé.

 

Dispositions légales

La conure à front d’or est considérée comme vulnérable par la Convention de Washington et apparaît à l'annexe II de la Cites.

 

Comportement

C'est un oiseau solide qui supporte aussi pendant de courtes périodes un peu de gel. Il s'agit d'un oiseau de volière agréable qui n'est pas spécialement difficile et fort exigeant. Il n'est pas craintif et n'est pas vraiment un grand crieur, comme nous connaissons la plupart des espèces d'Aratingas. Il aime relativement bien ronger le bois. Ils s'habituent rapidement à leur soigneur.
Pendant la période de reproduction, ils sont agressifs vis-à-vis d'autres espèces d'oiseaux. En dehors de la période de reproduction, ils peuvent être détenus avec des oiseaux de la même espèce ou des oiseaux plus grands comme par exemple des Amazones et des Pionus. Ce sont des oiseaux qui ont un tempérament très vivant, qui dorment dans leur nichoir et qui aiment se baigner.

 

Logement et soins

II est préférable de les détenir par couple en volière communiquant avec un abri de nuit hors gel et ayant une superficie d'environ l m2. Les mesures minimales de la volière: (longueur x largeur x hauteur) 2 x l x 2 m. Le nichoir qui sert aussi comme dortoir doit être installé dans l'abri de nuit. Un nichoir naturel avec de larges bords a la préférence mais un nichoir de propre construction est aussi bien accepté en régle générale. Les dimensions du nichoir : 35 a 60 cm de haut, 22 à 25 cm de diamètre et trou d'entrée 6 cm de diamètre. Il faut arranger l'abri de nuit de telle manière qu'ils ne puissent pas voir d'éventuels voisins. Entre les volières extérieures il faut placer un double treillis avec un espace d'au moins 3 cm entre eux.

Pendant les mois d'hiver, il faut veiller à ce qu'il y ait suffisamment de lumière de jour, au moins 12 heures.

Il faut leur donner régulièrement des branches fraîches qu'ils puissent ronger, par exemple des branches de saule ou bien des branches d'arbres fruitiers non traités. Chaque jour il faut leur donner de l'eau fraîche pour qu'ils puissent se baigner.

 

Nourriture

L'aliment de base pour ces oiseaux est composé d'un mélange de graines de qualité pour grandes perruches et beaucoup de fruits, surtout de la pomme, de la poire et de la mangue, à côté de cela des baies au buisson ardent, gratte-cul et baies de sorbier, fraises et framboises. Ils aiment bien aussi les carottes rouges et du maïs mi-mûr de même que de l'avoine mi-mûr et de l'avoine en épis, différentes sortes de graines d'herbes et herbes sauvages mi-mûres et des graines germées. Ils aiment aussi différentes sortes de légumes et en particulier la carotte rouge, le concombre et la tomate. Chaque jour, il faut leur donner de la pâtée à l'œuf mais rationnée, éventuellement on peut leur rajouter un peu de pâtée universelle dans laquelle il y a des insectes séchés. Vous pouvez humidifier cette pâtée avec un peu de maïs germé ou des pois de mungo (appelé aussi soja vert).
Pendant la période d'élevage, il faut donner la même nourriture, mais donner de la pâtée a l'oeuf non rationnée ainsi que du pain trempé.
Bien entendu il faut veiller à ce qu'ils aient toujours à leur disposition de l'eau de boisson propre, du gravier pour l'estomac, du grit et un bloc de minéraux.

 

Elevage

La perruche à front d'or est considérée comme un Aratinga facile à élever. Les oiseaux d'élevage doivent avoir environ 1,5 à 2 ans pour pouvoir reproduire. La période de reproduction commence fin mars, début avril et la ponte est composée généralement de 3 à 4 oeufs qui sont pondus tous les deux jours. La femelle couve seule mais est souvent accompagnée du mâle durant la nuit pour y dormir. La période de couvaison est de 23 jours. Les jeunes, lorsqu'ils naissent, ont du duvet blanchâtre qui devient gris au fur et à mesure de l'âge du poussin. Lorsque les poussins ont 14 jours, ils doivent être bagués; diamètre 5,4 mm. A l'âge de 3 semaines les yeux s'ouvrent. Les jeunes restent environ 7 semaines dans le nid. Une fois qu'ils quittent le nid, ils sont complètement plumés mais l’anneau oculaire de couleur orange est encore manquant. Très rapidement après leur envol, les jeunes vont déjà prendre de la nourriture de manière indépendante mais toujours sous l'oeil attentif de leurs parents. Ils seront quand même encore nourris pendant un certain temps.
Souvent la femelle recommence une seconde ponte. Si le mâle laisse les jeunes oiseaux tranquilles, alors ils peuvent rester encore un petit moment avec les parents dans la même volière, sinon il faut les séparer.
Il y a des cas connus de 3 pontes par an.

 

Mutations: aucune

 

Texte: H.W.J. van der Linden