Perruche Royale d’Amboine

Alisterus amboinensis

 

Description de la forme nominale

Taille 35 cm.

Tête et masque: écarlates. Ailes: vert clair, coude de l’aile et petites sus alaires bleu pourpre profond. Sous alaires: bleu pourpre.

Corps: manteau et dos bleu pourpre profond, parties inférieures écarlates.

Queue: dessus noir avec une forte suffusion de bleu pourpre, sus caudales bleu pourpre profond, dessous gris noir avec un large liseré rose terne au bord interne des 3 rectrices externes, sous caudales noires largement bordées de rouge. 

Bec: gris noir marqué d’orange à la base de la mandibule supérieure.  Yeux: iris orange. Pattes: gris foncé avec les ongles gris noir.

Pas de dimorphisme sexuel.

Les jeunes ressemblent aux adultes mais le manteau est vert, le bout des rectrices latérales rose rouge terne, le bec noir brunâtre avec le bout plus pâle et l’iris brun.

 

Sous espèces

A. a. amboinensis (Linnaeus 1766)

Perruche Royale d’Amboine

Forme nominale qui se trouve sur les îles Ambon et Ceram en Indonésie.

 

A. a. buruensis (Salvadori 1876)

Perruche Royale de Buru

Taille 36 cm.

Différences avec la forme nominale: une bande variable vert foncé à la partie supérieure du manteau bleu violet du dos, la zone rose le long de la partie inférieure des rémiges extérieures est beaucoup plus large, le bec est gris noir.

Se trouve sur l’île Buru en Indonésie.

 

A. a. dorsalis (Quoy & Gaimard 1830)

Perruche Royale de Salawati

Taille 33 cm. 

Par rapport à la forme nominale les rectrices externes sont largement marquées de rose le long de la hampe du côté interne et les 2 paires de rectrices adjacentes plus étroitement marquées, le bec complètement gris noir.

Se trouve dans le nord-ouest de la Nouvelle Guinée et sur les îles avoisinantes.

 

A .a. hypophonius (S. Müller 1843)

Perruche Royale de Halmahera

Taille 34 cm.

Par rapport à la forme nominale les ailes sont bleues, pas de rose aux rectrices externes.

Se trouve sur l’île Halmahera en Indonésie.

 

A.a. sulaensis (Reichenow 1881)

Perruche Royale de Sula

Taille 34 cm.

Différences avec la forme nominale: bande transversale variable verte au manteau, absence de rose aux bords internes des 3 rectrices externes.

Se trouve sur l’île Sula en Indonésie

       

A. a. versicolor (Neumann 1939)

Perruche Royale de Peleng

Taille: 33 cm.

Différences avec la forme nominale: une queue plus courte, pas de      rose au bord interne des 3 rectrices externes.

Se trouve sur l’île Peleng en Indonésie.

 

Information générale

Bon oiseau de volière, on le trouve un peu partout en petit nombre dans des collections particulières.

 

Comportement

Oiseau tranquille, certains mâles sont parfois très agressifs vis à vis des femelles, l’inverse est aussi possible, souvent avec des conséquences mortelles.  Sensible au froid et aux températures fraîches et humides surtout pendant l’acclimatation. Assez souvent au sol et attention aux infections de moisissures, surtout chez les femelles. Peu mordant, aime le vol, cris assez bruyant. La perruche d’Amboine semble avoir une bonne vue de nuit.

 

Investissement et soins

En couple par volière équipée d’un abri de nuit chauffable et situé dans un endroit légèrement ombragé

Dimensions minimales de la volière (longueur x largeur x hauteur) 6 x 1,5 x 2 m. En volière plus petite les oiseaux s’engraissent trop vite.  Pas de couples en volières contiguës. Pendant la période d’acclimatation la température doit être de 20 à 25° C avec un taux d’humidité de l’air assez élevé. Lorsque les oiseaux sont habitués à nos températures on peut se contenter de 5°C dans l’abri de nuit. Il faut les enfermer la nuit.  En raison d’une agressivité latente il convient de ne pas les placer en hiver dans de trop petits espaces. Le mieux est de les placer individuellement mais côte à côte de façon qu’ils puissent se voir.  En général ils ne se baignent pas dans un récipient, mais ils demandent une aspersion journalière. Bien que peu mordant il convient de donner de temps en temps des branches fraîches. Il faut les vermifuger deux fois par an.

 

Nourriture

Pendant l’acclimatation ces oiseaux mangent beaucoup de légumes et des fruits, surtout des baies, des graines germées, du maïs en épis ainsi que de l’avoine et du blé, des carottes, des pommes, des baies du rosier du Japon, du mouron, des pissenlits, des pois, etc. En plus un mélange pour grandes perruches. Des branches non pulvérisées avec les bourgeons, de la pâtée, des minéraux, du grit sont toujours à la disposition des oiseaux. Pendant l’élevage on peut fournir de la pâtée pour insectivores.

 

Élevage

Avec la forme nominale et les sous espèces  A. a. dorsalis et A. a. buruensis il y a régulièrement mais en petite quantité de l’élevage en captivité. Par contre pour les sous espèces A. a. hypophonius, A. a. versicolor et A. a. sulaensis il n’y a pas de résultats d’élevages connus. Le grand problème est celui de former des couples harmonieux, les jeunes oiseaux qui se sont recherchés naturellement en volière donnent les meilleurs résultats. Ces oiseaux sont adultes à l’âge de trois ans, certains à deux ans. La séparation d’oiseaux en couple peut mener à des issues fatales.

 

Pour l’élevage il faut un nid profond d’une surface de base de 25 x 25 cm, ou d’un diamètre de 30 cm et d’une hauteur de 120 à 180 cm, diamètre du trou d’accès 9 cm.  Sur le fond on place quelques copeaux et du bois moulu. Le nid ou le bloc est placé en position inclinée. L’élevage débute en mai - juin. A ce moment les mâles et les femelles se distinguent par la couleur du bec. Les oeufs sont pondus à intervalle de deux jours, il y en a deux à trois qui sont couvés par la femelle pendant 18 à 19 jours. Les jeunes quittent le nid après sept semaines et sont encore nourris pendant quatre à cinq semaines par les adultes. Bague de 7 mm. Pendant la période d’élevage la femelle peut être agressive vis à vis du mâle, s’il y a problème il faut le retirer.

Deux couvées par an sont possibles.

 

Mutations: Il n’y en a pas.