La perruche multicolore

Psephotus varius  Clark, 1910

Territoire

L'intérieur du sud de l'Australie, à  partir de la partie centrale et sud de l'état Australie occidentale, vers l'est par le sud de l'état Australie du Nord jusqu'au sud-est du Queensland, l'ouest de Nouvelle Galles du Sud de même que la région qui borde le nord-est de Victoria.

Description

Taille environ 27 cm.

Mâle: la bande frontale est de couleur jaune. Le crâne, l'arrière de la tête, le cou, les côtés de la tête, le manteau et les petites plumes y attenantes de la couverture alaire centrale sont bleu vert. Sur le dessus du crâne il y a une tache rouge foncée. La couleur des côtés du cou, la bavette, la poitrine et la partie inférieure se terminant en pointe entre la base des pattes est vert gazon. Les flancs, cuisses et le reste du dessous du corps sont jaunes et parsemés de taches orange jaune variable.

Les couvertures alaires médianes sont vert clair, les petites couvertures alaires extérieures varient de jaune à orange. Les ailerons et les plumes qui couvrent  les rémiges primaires, le bord de l'aile et la couverture sous-alaire sont violet bleu. Les plumes extérieures de la couverture primaire des ailes sont vertes avec de larges reflets violets bleus. Les plumes intérieures de la couverture secondaire sont également vertes mais montrent un reflet bleu. Les rémiges primaires et secondaires sont noires brunâtre teintées de violet bleu à l’extérieur. Le croupion est vert foncé et montre deux bandes diagonales colorées: la supérieure est vert clair, l'inférieure est rouge. La couverture supérieure de la queue est bleu vert avec une tache rouge, la couverture inférieure est jaune vert. Les rectrices centrales sont bleu foncé et couvertes d'un reflet vert, les pointes sont noires. Les latérales, sous forme d'escalier, sont bleu clair à blanc et ont les pointes noires. Ils ont les yeux foncés avec l'iris brun. Le bec est gris avec la pointe gris noir. Les pattes sont grises et les ongles gris noir.

 

Femelle: la bande frontale est de couleur orange jaune terne. La couronne, l'arrière de la tête, le cou, les côtés de la tête et le manteau sont de couleur olive gris foncé et sur le dessus du crâne il y a une tache rouge brun. La bavette et poitrine jusqu’à la séparation de couleur sur le dessous de la poitrine sont olive gris et sur la poitrine il y a un dessin d'écailles fin comme une toile d'araignée noir. Le dessous de la poitrine, le ventre, les flancs, les cuisses et la région anale sont de couleur vert clair. La couverture alaire est majoritairement olive gris foncé, la bande de l'épaule qui est plus petite que chez le mâle montre du rouge foncé. Les ailerons et la couverture des rémiges primaires sont bleu vert et le bord de l'aile est olive gris clair. Les rémiges primaires et secondaires sont gris foncé, teintées de violet bleu à l’extérieur. Le croupion est olive gris avec une bande médiane vague verte et rouge. La couverture du dessus de la queue est olive gris et la couverture du dessous jaune vert. Les rectrices centrales de la queue sont olive gris et virent au bleu vers l’extrémité. Les latérales, sous forme d'escalier sont bleu ciel avec l'étendard teinté plus clair. Elle a les yeux foncés avec l'iris brun. Le bec est gris avec la pointe gris foncé. Les pattes sont grises et les ongles gris noir.

Biotope

La perruche multicolore est un habitant de régions ouvertes avec peu de végétation avec des bois d'acacia et d'eucalyptus en bourgeons ou en fleur, des savanes semées d'herbes et plantées de broussailles et de forêts ouvertes d'eucalyptus, mais toujours dans des régions où l'on trouve de l'eau. Dans la partie centrale et sèche de leur territoire, leur présence dépend fortement de la présence d'une source d'eau digne de confiance et à distance de vol car en dehors de la saison des pluies, beaucoup d'endroits pour boire sont a sec. Ces oiseaux se retrouvent aussi souvent le long des cours d'eau avec des souches fines et parfois aussi dans des régions éloignées.

Statut de la population sauvage

Ils sont présents en grande quantité et rares à certains endroits du fait que les endroits pour boire se sont complètement asséchés. Bien des fois, par la rareté de leur alimentation, provenant de la perte du paysage original principalement à cause de l'élevage bovin de plus en plus développé.

 

Manière de vivre

Ces oiseaux se rencontrent généralement par couples, mais aussi en famille lorsqu’il y a suffisamment de nourriture. En opposition avec la perruche à croupion rouge, ils ne se rassemblent pas en grands groupes en dehors de la saison de reproduction. Pendant les grandes périodes sèches, ces oiseaux mènent la plupart du temps une vie nomade et sont obligés de se diriger vers des régions où l'eau est suffisante. En circonstances normales, la perruche multicolore est un oiseau plutôt inactif. En fin de compte, elles ne sont vraiment actives que deux fois par jour, le matin très tôt, lorsqu'il fait encore frais, ils cherchent un endroit pour boire et ensuite ils vont à la recherche de leur nourriture, ce qui les rassemble le plus souvent au sol dans l’ombre des arbres et des buissons. Leur menu principal est composé de différentes graines d'herbes et mauvaises herbes, graines de différents arbres et buissons, surtout les graines d'acacia comme celles de Acacia cyanophilla, Acacia neura, Acacia tetragonophilla, Acacia armata, de même que du buisson salé Enchylaena tomentosa.  En plus de cela, ils mangent différents fruits, baies, légumes sauvages, insectes et leurs larves. S'ils sont dérangés pendant qu'ils mangent, ils s'envolent un peu plus loin, vers un arbre ou buisson voisin et continuent là leur besogne. Une fois qu'ils ont suffisamment mangé, ils recherchent un endroit tranquille dans le feuillage d'un arbre. Là, ils restent pendant des heures tranquillement jusqu'a ce que la température diminue un peu, généralement tard dans l'après midi. A ce moment de la journée, ils retournent se nourrir et boire à nouveau.

La saison de reproduction dans la nature commence généralement en juillet et se termine en décembre. Dans la plupart des régions sèches de leur territoire, les perruches multicolores mènent une vie nomade car leur reproduction dépend de la pluie. Lorsque dans leurs recherches ils trouvent une région avec beaucoup de précipitations, alors ils s'y installent. Après quelques bonnes averses les plantes vont commencer à se développer et cela va déclencher la mise en condition de reproduction. Pour cette raison, il n'y a pas période de reproduction fixe pour les oiseaux des régions sèches mais en principe celle-ci peut avoir lieu toute l'année.

Lorsque la période de reproduction approche, les mâles recherchent un endroit approprié pour couver et ceci est souvent une branche creuse ou une cavité dans un arbre Eucalyptus vivant ou mort et souvent près du sol. S'ils ne trouvent pas, les oiseaux choisissent aussi parfois des troncs d'arbres à moitié vermoulus, des cavités ou des fentes dans des parois rocheuses et des bancs de sable. Leur préférence va vers des cavités pas trop grandes.

Une ponte est composée de 4 à 6 œufs, généralement 5. Un œuf est pondu chaque jour et après la ponte du second, la femelle commence à couver, une tache qu'elle fait seule. Pendant la période de couvaison elle est nourrie par le mâle. Pour cela, elle quitte le nid plusieurs fois, pendant de courtes périodes, pour être nourrie par le mâle sur une branche avoisinante. La période de couvaison est de 19 jours et les jeunes restent bien 4 semaines dans le nid. Une fois qu'ils l'ont quitté, ils sont encore nourris par les deux parents pendant 2 à 3 semaines. Une fois indépendants ils restent le plus souvent ensemble en famille jusqu'à la ponte suivante.

Information générale

C'est dès 1861 que les premières perruches multicolores sont arrivées en Europe. C'est le zoo de Londres qui les a reçues en premier et qui les a exposées au public. Le premier cas de reproduction avec cette espèce date de 1876 et est à porter en compte à un certain Mr Verviers en France. Il y a très longtemps, ces oiseaux avaient la réputation d'être faibles. C'était peut-être vrai mais les perruches multicolores qui sont détenues maintenant en Europe supportent le climat, bien qu'elles semblent être un peu moins solides que les perruches à croupion rouge (Psephotus haematonotus). Il est possible que ce soit une des raisons pour laquelle elles aient été beaucoup moins détenues en volières que la perruche à croupion rouge.

Malgré cela, c'est une perruche que je peux conseiller aux amateurs débutants. Les perruches multicolores montrent souvent de petites différences en couleur et dessin. Ceci n'est rien d'exceptionnel car ce phénomène est aussi connu parmi les oiseaux qui vivent dans la nature. Il est même possible de voir de petites différences dans un même nid, si l'on regarde bien.

Ces oiseaux toujours en mouvement ne sont pas appropriés à être détenus comme oiseaux de compagnie dans une petite cage.

Convention de Washington

Cette espèce est considérée comme fragile et pour cette raison tombe sous l'annexe II de la convention de Washington.

Comportement

Ce sont des oiseaux relativement solides qui supportent relativement bien le froid mais qui sont sensibles aux conditions météorologiques froides. Il s'agit d'un oiseau paisible, actif et en mouvement mais qui n'est pas farouche. Il est rapidement confiant envers son soigneur. Le son de sa voix est mélodieux et certainement pas dérangeant. C'est un oiseau qui aime à se reproduire. Ils aiment être souvent au sol et y passent leur temps à gratter. Ils aiment aussi se baigner. Par contre ce ne sont pas de grands rongeurs.

Pendant la période de reproduction ils sont agressifs vis-à-vis des autres oiseaux et en dehors de celle-ci ils peuvent être logés avec des congénères ou d'autres espèces de grands oiseaux car cela ne posera que peu de problèmes, à condition que l'espace dans lequel les oiseaux sont détenus soit assez grand.

Logement et soins

Ils doivent être détenus par couples en volières extérieures avec comme dimensions minimales (L x l x h) 3 x l x 2 m à laquelle est jointe un abri de nuit qu’il est possible de fermer et de garder sans humidité et ayant une superficie au sol de minimum 2m2 dans lequel va être installé le nichoir. Du fait de leur agressivité pendant la période de reproduction, vis-à-vis d'autres oiseaux, il ne faut pas loger de congénères ni d'autres espèces de Psephotus dans les volières voisines car dans ce cas il n'y aura probablement aucun résultat de reproduction. Des perchoirs faits de branches de saule fraîches ou de branches d'arbres fruitiers (non pulvérisés) vont calmer leur besoin de ronger et contribuer à ce que les oiseaux ne touchent à la boiserie de la volière. Il faut veiller à leur donner de l'eau de baignade fraîche chaque jour.
Du fait que ces oiseaux passent beaucoup de temps au sol, il est conseillé de contrôler régulièrement les oiseaux vis-à-vis de la présence de vers et ainsi de les vermifuger.

Alimentation

Tout comme la perruche à croupion rouge, la perruche multicolore est un granivore. En plus des graines elle apprécie différentes sortes de végétaux et surtout les feuilles vertes, de même que quelques insectes, surtout en période de reproduction. Comme nourriture de base il faut leur présenter un mélange de graines variées dans lequel sont mélangées les quantités suivantes: 6% de froment, 4% d'avoine pelée, 4% de paddy, 8% de carthame, 6% d’alpiste, 48% de millet La Plata, 6% de millet rouge, 4% de chanvre, 8% de graines de tournesol, 2% de graines de lin et 4% de graines de Niger. En plus du mélange de graines sèches, chaque jour des légumes en feuilles comme de la salade, du mouron, du pissenlit mais aussi de la carotte, du paprika etc. ...
Egalement un peu de fruits sous la forme de pomme, poire, gratte-cul et baies de sureau. Aussi un peu de graines germées ou, en saison, des graines d'herbes mi-mûres, des épis mi- mûrs d'avoine et de blé, des graines d'armoise et de patience crépu ou un morceau d'un épi mi-mûr de maïs est une alternance pour les oiseaux. Donnez chaque jour un peu de pâtée à l'œuf (rationnée). Il est possible de la rendre un peu humide avec des graines germées. Habituez aussi vos oiseaux à manger des vers de farine, dans la nature ils mangent aussi des insectes. Il s'agit d'une bonne source de protéine, calcium et phosphore. Chaque jour, deux vers de farine sont suffisants. Ajouter des chrysalides de fourmis dans la pâtée est aussi une option. A tout ceci on peut aussi rajouter un peu de pain bis sec trempé dans du lait. Chaque jour il faut veiller à donner de l'eau de boisson propre. Des silex pour l'estomac, du grit et un bloc de minéraux doivent toujours être à leur disposition.

Pendant la période de reproduction et de mue, le même mélange de graines est présenté, mais les pourcentages sont adaptés comme suit: 6% de froment, 8% d'avoine pelée, 4% de paddy, 6% de carthame, 12% d’alpiste, 30% de millet La Plata, 4% de millet rouge, 4% de chanvre, 16 % de graines de tournesol, 2% de graines de lin et 8% de graines de Niger. Lorsqu'il y a des petits, ils reçoivent chaque jour de la pâtée à l'œuf en quantité illimitée c.à.d. autant que les oiseux veulent en manger. De même, la quantité de vers de farine est augmentée suivant leur envie.

Elevage

Pour l'élevage, les oiseaux doivent être âgés d'au moins un an. Si vous en avez la possibilité laissez les oiseaux se choisir eux-mêmes un partenaire et ceci peut déjà être fait lorsque les oiseaux sont encore très jeunes. Lorsque nous accouplons nous-mêmes un mâle bien précis à une femelle bien précise, cela peu parfois se passer très mal car les oiseaux peuvent ne pas s’accepter. Dans la pratique, cependant, il semble que la composition d'un couple pour une future reproduction se passe la plupart du temps sans problèmes mais lorsqu'ils ont pu choisir leur partenaire, la possibilité d'avoir une saison de reproduction ratée est quasiment nulle. Si le temps est convenable et qu'il ne fait pas trop froid, il est déjà possible d'installer les nichoirs à la mi-mars dans la volière intérieure.  Chaque couple a à sa disposition deux nichoirs de telle manière que les oiseaux puissent choisir. La préférence va vers un nichoir naturel avec un diamètre de 12 à 15 cm et une hauteur de 40 à 60 cm. Le diamètre du trou d'entrée est de 5 à 6 cm. Lorsque l'on veut faire soi-même les nichoirs, il faut tenir compte des choses suivantes. Diamètre intérieur pas plus grand que 12 à 15 cm et une hauteur de 40 à 60 cm. Le trou d'entrée ne doit avoir plus de 5 à 6 cm et le faire à environ 10 cm à partir de la partie supérieure du nichoir.

Lorsqu'on choisit des nichoirs de fabrication propre, on a la possibilité de pouvoir fixer une source de chaleur sur le côté du nichoir, à la hauteur de la chambre de reproduction, sous la forme d'une résistance chauffante de 40 watts. (Il n’est d’ailleurs pas possible d’ajouter une résistance chauffante plate à un nichoir bûche). La source de chaleur doit être montée contre l'arrière ou contre un des côtés du nichoir. La chaleur va traverser la paroi en bois, ce qui fait qu'il n'est pas nécessaire de forer des trous en direction de la chambre de reproduction proprement dite. Ne placez en aucun cas la source de chaleur contre le dessous du nichoir car dans ce cas-là les poussins ne peuvent aller nulle part quand ils ont trop chaud. Les jeunes peuvent alors se dessécher ou mourir d'épuisement. Le nichoir ou la bûche peut être installé à verticalement ou à incliné 45 degrés. Sur le fond du nichoir il faut déposer une couche d'environ 10 cm de bois vermoulu ou un mélange de tourbe et de copeaux de bois. Si le couple est assez âgé pour se reproduire, alors on peut s'attendre à trouver le premier œuf 15 jours après avoir installé les nichoirs. Si cela dure un peu plus longtemps, il ne faut pas paniquer car cela prendra un peu plus de temps.

En général les œufs sont pondus tous les deux jours et en général entre 3 et 7 œufs. Des femelles plus âgées vont produire de plus grandes pontes que les jeunes femelles.

En règle générale, la femelle commence à couver lorsque le troisième œuf est pondu mais certaines femelles ne commencent à couver que lorsque le dernier œuf est pondu. La femelle couve seule et ceci pendant 19 jours. Pendant cette période la femelle est nourrie par le mâle et celui-ci reste toujours à proximité du nichoir.

Lorsque les jeunes naissent, ils ont un duvet long et épais sur le dessus du corps. Sur le dessous de la tête et la partie médiane de la tête le duvet est court et parsemé.

Certaines femelles, surtout jeunes et inexpérimentées quittent déjà le nid pour des moments relativement longs alors les poussins n'ont qu'une semaine, ceci fait qu'ils refroidissent trop avec souvent un résultat fatal. C’est pour cette raison que je mentionnais plus haut la possibilité de placer une résistance chauffante au nichoir pour résoudre ce problème. Environ 12 jours après que les petits sont nés, les yeux s'ouvrent et les pattes commencent à s'obscurcir un peu. C'est aussi le bon moment pour baguer les petits. Diamètre 4,5 - 5,4 mm. Environ 5 jours plus tard, les premières plumes de la queue et des ailes font leur apparition. Leur corps est alors couvert d'une grosse couche de duvet gris. Au bout de 4 semaines il est possible de les voir déjà de temps en temps au trou d'entrée et 4 à 5 jours plus tard ils quittent le nid.

Les perruches multicolores qui viennent de quitter le nid ressemblent beaucoup aux parents mais sont d’une couleur nettement plus terne et ils ont une queue plus courte. Il est possible de bien distinguer la différence de sexe lorsqu'ils quittent le nid et quelqu'un qui a un peu d'expérience peut même le faire lorsqu'ils sont encore au nid car il y a une grande différence entre mâles et femelles.

Après avoir quitté le nid, les jeunes sont encore nourris deux à trois semaines par les parents et une semaine plus tard il faut enlever les petits car le mâle va pourchasser les jeunes.

En général, il n'y a qu'une nichée élevée par saison, mais des couples plus âgés ont parfois une seconde nichée. Cependant la plupart des couples reproducteurs n'ont qu'une nichée.

Les jeunes ont leur plumage adulte lorsqu'ils ont environ un an.

Mutations: aucune

Texte: H.W.J. van der Linden