LES AGAPORNIS

 

2. Incorporation et classification

 

Les Agapornis sont généralement divisées en deux catégories auprès desquelles l’Agapornis roseicollis et l’Agapornis swindernianus sont considérés comme des formes transitoires. Parmi les neuf espèces, nous en connaissons trois présentant des différences dimorphiques notables. Elles sont désignées comme groupe de dimorphisme sexuel.

Appartiennent à ce groupe:

* Agapornis pullarius

* Agapornis canus

* Agapornis taranta

Tous les mâles de ce groupe possèdent, en dehors de différences de couleurs spécifiques qui seront décrites plus loin, des couvertures sous-alaires noires. Il est généralement admis que ce groupe est le plus proche apparente aux aïeux du genre Agapornis qui se sont répandus, au cours du processus d’évolution, au nord de l’équateur, dans les régions subtropicales de l’Afrique.

 

La deuxième catégorie rassemble quatre membres du genre:

* Agapornis personatus

* Agapornis fischeri

* Agapornis nigrigenis

* Agapornis lilianae

 

Tous les membres de ce groupe possèdent un cercle oculaire, de peau nue. Leur dessin de base est fortement semblable. Les différences dimorphiques sont absentes.

 

Il est reconnu que le lilianae, le nigrigenis, le fischeri et le personatus sont des espèces apparentées. Cette hypothèse est basée sur le fait que des croisements entre diverses espèces d’Agapornis ont donné naissance à des bâtards féconds. On suppose que le groupe du ‹‹cercle oculaire blanc›› descend d’un aïeul commun et que, plus tard, au cours du processus d’évolution, des différences se sont manifestées suite à des modifications végétales et volcaniques, dans le biotope.

 

L’Agapornis roseicollis est considéré comme une forme intermédiaire entre les deux autres catégories. Cette espèce d’Agapornis, bien connue, ne présente pas de ‹‹cercle oculaire››. De même, il n’y a pas de différence de couleur entre male et femelle.

 

L’Agapornis swindernianus, enfin, est selon toute évidence une autre forme de mutation dont on ne sait pas grand-chose. Cette espèce n’est plus importée en Europe.

 

La dénomination scientifique de chaque espèce débute par le nom du genre auquel l’oiseau appartient, donc le mot Agapornis, suivi par le nom spécifique qui désigne l’espèce, formant le double terme de la classification.

 

Certaines espèces d’Agapornis recoupent parfois deux races ou plus, qui se ressemblent sans être identique et de ce fait, nécessitent une désignation par un triple terme afin de pouvoir distinguer les sous-espèces.

 

Dans le cas du roseicollis, par exemple, le nom scientifique complet sera : Agapornis roseicollis roseicollis. Le fait que le nom roseicollis soit repris à deux reprises implique que l’on désigne ici la forme nominale.

La sous-espèce Agapornis roseicollis catumbella est reconnue par sa faible différenciation de couleur.

 

A l’origine, les Agapornis étaient incorporés au genre Psittacus. En 1836, Shelby les classa dans un genre séparé, le genre Agapornis. Ce nom dérivé du grec ‹‹agápe›› = amour et ‹‹órnis›› = oiseau. Les espèces telles que personatus, fischeri, nigrigenis, lilianae, découvertes seulement après 1836, reçurent dans la foulée, un nom débutant par le genre Agapornis suivi par le nom de leur espèce, suivi lui-même par le nom de celui qui attribua le nom de l’oiseau et fit sa description scientifique.

Il a été décidé que pour désigner, dans la nouvelle nomenclature, les oiseaux repris précédemment dans le genre Psittacus, on rependrait entre parenthèses le nom de l’auteur qui a décrit l’espèce, à l’origine.

 

Afin d’être complet, vous trouverez ci-dessous, la liste de tous les ‹‹membres›› connus du genre Agapornis.

Agapornis pullarius pullarius (Linnaeus 1758)

Agapornis pullarius ugandae Neumann 1908

Agapornis canus canus (Gmelin 1788)

Agapornis canus ablectaneus Bangs 1918

Agapornis taranta taranta (Stanley 1814)

Agapornis taranta nana Neumann 1931

Agapornis swindernianus swindernianus (Kuhl 1820)

Agapornis swindernianus zenkeri Reichenow 1895

Agapornis swindernianus emini Neumann 1908

Agapornis roseicollis roseicollis (Vieillot 1818)

Agapornis roseicollis catumbella Hall 1952

Agapornis personatus Reichenow 1887

Agapornis fischeri Reichenow 1887

Agapornis nigrigenis Sclater 1906

Agapornis lilianae Shelley 1894

 

Contrairement aux autres espèces d’oiseaux, les ‹‹membres›› du genre Agapornis son désignés par les amateurs, par leur nom scientifique.

Généralement on utilise uniquement le nom de l’espèce, c’est-à-dire : fischeri, lilianae, taranta, etc. Quatre espèces sont toujours désignées, entre amateurs, par leur ancien nom scientifique d’espèce, soit: pullaria, cana, swinderniana, personata.

Ces dénominations sont à ce point ancrées dans les esprits que je ne ferai aucune tentative pour modifier cette habitude.

 

 Texte: H.W.J. van der Linden